fbpx

Episode 43 – Pour des vacances apaisées

C’est bientôt les vacances ! 

Le moment où vous allez pouvoir déconnecter, vous reposer et vous retrouver en famille, avec vos enfants pendant un certain temps, temps pendant lequel vous allez être H24 avec vos enfants. Vos enfants vont aussi être ensemble pendant tout ce temps ! 

Dans ce contexte, vous comprenez bien que des tensions peuvent survenir ! 

Dans cet épisode, je vous donne les clés pour passer des vacances sereines en famille. 

1. Anticiper !

Anticiper le voyage permet de ne pas être stressé.e. Si vous avez bien préparé les affaires, emporté l’essentiel, planifié certaines choses, si vous vous êtes renseigné.e sur la destination future, tout se passera mieux ! Ça évitera les déconvenues une fois sur place.

Vous pouvez également anticiper en vous projetant sur vos vacances. Ce que vous allez faire, comment vous allez vous sentir, quel rythme vous allez avoir, à quel point vous serez détendu.e… Autant d’idées pour vous permettre de passer les meilleures vacances, selon vous. 

2. Oublier votre rythme habituel !

Les vacances sont un moment hors du temps. Il n’y a (presque) plus de contraintes, d’horaires. Il est agréable pour les enfants de se laisser vivre au rythme auquel ils veulent vivre. Ils peuvent se lever et se coucher à l’heure qu’ils veulent, faire une sieste s’ils ont envie… Mais si vous programmez des sorties, des rendez-vous, des cours de ce que vous voulez, il faut évidemment respecter les horaires. Ne le faites pas trop ! Gardez-vous des créneaux pour vous laisser vivre et laisser vivre vos enfants, pour être tranquille, cool, sans rythme, sans contrainte horaire. 

3. Lâcher-prise !

Tout comme les horaires, c’est un moment hors du temps pour eux. Vous pouvez donc les autoriser à faire des choses que vous n’autoriseriez pas à d’autres moments : manger n’importe quoi (j’entends par-là, de façon non équilibrée, à des heures surprenantes), faire plus d’écrans, pour les plus grands, peut-être sortir jusqu’à plus tard… 

Peu importe ! Laissez-vous aller, et laissez-leur le droit de se laisser aller, de faire des choses qui ne sont pas autorisées en temps normal. Ils feront ainsi la différence entre les « super vacances » et les temps plus normaux. Et n’ayez crainte, lorsque les vacances seront finies, il suffira de leur dire que vous reprenez votre fonctionnement normal pour que les enfants sachent et comprennent qu’il faut, de nouveau, respecter les règles établies. 

4. Prenez du temps pour vous ! 

Autorisez-vous à prendre du temps seul.e, pour vous. Certes, vous voulez profiter des vacances pour vous retrouver en famille mais vous avez peut-être besoin de vous échapper pendant quelques heures pour revenir plus serein.e auprès des vôtres. Il n’y a pas d’obligation à faire tout, tous ensemble ! Au contraire, les vacances sont également faites pour vous retrouver avec vous-même !

5. Faites à la carte ! 

Chaque membre de la famille ne veut pas toujours faire les mêmes choses que les autres. Vous pouvez décider de la jouer solo, comme j’expliquais juste avant, ou de faire des groupes plutôt que de forcer l’un des membres de la famille à faire avec les autres. La sortie risque d’être gâchée, écourtée et surtout, vous n’allez pas arrêter de l’entendre râler. C’est le cocktail idéal pour mettre des tensions ! D’ailleurs, il peut y avoir des activités en fonction de l’âge des enfants : vous ne pouvez pas faire la même chose avec un enfant de 3 ans qu’avec un enfant de 10 ans. 

De plus, si vous faites des activités pour l’un, puis pour l’autre, chacun va se sentir important à vos yeux. C’est aussi l’occasion de tisser des liens plus forts avec l’un ou l’autre de vos enfants. 

6. Profitez ! 

Se rendre compte de la chance que nous avons d’être là où nous sommes, avec les personnes qui nous accompagnent. C’est tout simplement de ressentir de la gratitude, dont je parle dans l’épisode 28. La gratitude envers ce que vous voulez, vous trouverez bien ce qui vous sensibilise. Et profitez-en aussi pour la transmettre à vos enfants. Vous pouvez leur expliquer aussi  que ce n’est pas « normal » de partir en vacances, qu’il y a d’autres familles qui ne peuvent pas… Sans tomber dans le drama, non plus… 

7. Impliquez vos enfants !

Ce que je vous conseille, c’est de préparer vos enfants, de les chauffer à passer des vacances géniales. Ils se projetteront ainsi dans une ambiance agréable et détendue.

Les enfants peuvent aussi préparer leurs affaires, même s’ils sont petits. Si vous leur dites de ramener 4 tee-shirts et 4 shorts, ils sont capables de le faire. Vous pouvez leur parler du voyage : si vous prenez la route, le train, l’avion, le bateau… Vous leur expliquez comment ça va se passer, ce qu’ils pourront faire. Le voyage est souvent un moment casse-pieds car nous avons hâte d’y être, mais complètement nécessaire ! Patienter, s’occuper dans un espace réduit, ce sont aussi des choses qui s’apprennent et ce, naturellement, car une fois qu’on est dans son siège-auto, eh bien, on n’a plus vraiment le choix… 

8. Pensez positivement !

C’est l’occasion idéale pour s’entraîner à la pensée positive ! Il n’appartient qu’à vous de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Rappelez-vous : il y a toujours quelque chose de positif dans une situation ! 

Je vous donne un exemple personnel : je suis partie en week-end lors d’un des ponts du mois de mai. Autant vous dire que je n’étais pas la seule à avoir cette idée et qu’il y avait beaucoup de monde sur la route. Nous sommes tombés dans des embouteillages monstres et avons mis 8 heures de route au lieu de 4. C’était très agaçant, n’est-ce pas ?! Eh bien, pendant ces bouchons, je me disais que c’était bien, que nous étions partis en weekend, que nous avions vécu des choses géniales, que nous allions rentrer chez nous entiers, pas comme certains accidentés ou en panne que nous croisions sur la bande d’arrêt d’urgence, etc. 

Ça va sûrement vous arriver aussi, que ce soit des bouchons ou d’autres désagréments. Donc restez positif.ve en toutes circonstances ! 

J’ai fait un guide pour résumer cet épisode, pour que vous puissiez le consulter quand vous en ressentez le besoin sans qu’il soit nécessaire que vous écoutiez de nouveau cet épisode. Téléchargez-le gratuitement ! 

Je vous souhaite de bonnes vacances ! 

crier sur ses enfants

Les cris emplissent la maison et provoquent une mauvaise ambiance ? 

Ce n’est pas une fatalité !

Les règles pour arrêter de crier, picto avec un adulte qui crie sur un enfant

En suivant les 5 règles que j’ai regroupées dans ce guide gratuit, votre famille va retrouver calme et sérénité avec facilité.